Critique

La grande Marie ou le luxe de sainteté, de Carl Bergeron

Carl Bergeron est à peine visible dans la vie littéraire. Quelques inconditionnels avaient encensé Voir le monde avec un chapeau, qui avait autrement donné lieu à d’étranges critiques, dont l’une saugrenue dans la revue Liberté lui tricotait un bonnet d’âne avant de lui taper dessus à grands coups de Gramsci. Avec son « Épreuve » que doivent… Lire la suite La grande Marie ou le luxe de sainteté, de Carl Bergeron

Critique

Trois essais québécois

La poésie est omniprésente de diverses manières dans ces trois livres : par le survol d’œuvres contemporaines chez Antoine Boisclair, le récit d’une vie entièrement dédiée à la poésie dans Les villes de papier de Dominique Fortier, celle d’Emily Dickinson, et l’apologie d’une mystique littéraire chez Carl Bergeron. * Antoine Boisclair, Un poème au milieu… Lire la suite Trois essais québécois

Critique

Voir le monde avec un chapeau, de Carl Bergeron

J'ai lu, puis relu ce livre de Carl Bergeron tellement la palette de sujets est riche, et la réflexion assez provocante pour avoir suscité des réactions extrêmes. Il a été qualifié de chef-d’œuvre par des inconditionnels de l'auteur et à l'autre bout descendu en flammes, comme dans la revue Liberté où une critique assassine (exécutée… Lire la suite Voir le monde avec un chapeau, de Carl Bergeron