Calepin

Foglia

À propos des six chroniques de Foglia que la Presse reproduit en guise d'adieu à sa version papier. Ce que les prétendants au trône n’ont pas crève les yeux : cette façon de bondir dans une direction inattendue, cette souplesse de félin. Ramener son originalité à une affaire de style, c’est encore le vanter, puisque… Lire la suite Foglia

Calepin

Les mots et les phrases

Dans un numéro de la revue L’Inconvénient, cette remarque d’Ugo Gilbert Tremblay : « l’affaiblissement de la richesse lexicale et de la structuration logico-syntaxique découlant d’une anglicisation enthousiaste ... laisse songeur quant à la composition d’une élite francophone, dont l’indigence est déjà peu enviable ». Les débats sur cette question tournent presque toujours autour du… Lire la suite Les mots et les phrases

Calepin

Salon

Quelques-unes des personnes que Zweig et sa femme ont reçues dans leur maison de Salzbourg, au début des années 30, donc avant l'arrivée de Hitler au pouvoir : Romain Rolland.Thomas Mann. H.G.Wells. Hofmannsthal. Joyce. Valéry. Arthur Schnitzler. Ravel. Strauss. Alban Berg. Bruno Walter. Bartók. Toscanini. Entre autres.

Calepin

Pluie

Je lis une plaquette de roman dont je ne retiens même pas le nom de l’auteur. Fausse profondeur. Style plat. Aucune originalité. Sentimentalisme suffocant. Sur chaque page, on entend vibrer en sourdine une pensée ronflante. Plusieurs prix littéraires. Une fois fini, je balance le livre dans le bac de recyclage. Vingt-cinq dollars pour donner une… Lire la suite Pluie

Calepin

Coiffures

Les coiffures ont beaucoup évolué au fil des décennies. Les anciens édifices que les gens portaient avec fierté ont graduellement été remplacés par des terrains vagues, après des opérations de balayage de toutes sortes. Mais depuis quelque temps, on voit bien en se promenant dans les rues que les travaux ont recommencé. Rasages d'arpenteurs-géomètres. Chignons… Lire la suite Coiffures

Calepin

Prêt

Cette vieille histoire qu'il m'a racontée de vive voix il y a une dizaine d'années me revient. Il arrive au Canada dans les années soixante-dix, presque sans argent, avec sa femme et leurs deux enfants. Ils venaient de Nouvelle-Zélande, où il avait vécu avec sa mère depuis l’âge de quatre ans. À cet âge-là, ils avaient… Lire la suite Prêt