Critiques

Seule la mer, d’Amos Oz

L’un des plus beaux romans que j’aie jamais lus. Oz.jpg

Écrit avec une telle liberté de forme que bien d’autres écrivains ont l’air pris dans une camisole de force par comparaison. Un seul fil narratif, mais qui passe par une série de récits, de conversations entre morts et vivants, de poèmes, de dialogues intérieurs, de citations bibliques, d’imbroglios désopilants, de rencontres diverses, de magouilles. On sent les cœurs battre dans ce livre, comme dans un poème de Keats.

Et quelle finale, avec un brusque changement de ton, sur quelques lignes, qui donne un élan soudain au personnage un peu perdu. Sorte de chef-d’œuvre discret.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s