Notes de lecture

Sur Tremblay

À la fin de la Duchesse et le roturier, Tremblay a orchestré toute une scène : la grande sortie, à l’auditorium du Plateau au parc Lafontaine, de la grosse femme, d’Albertine (« C’est la deuxième fois aujourd’hui que j’rentre dans une place qui est pas pour moé ! Ça va finir par me porter malheur… ») et de Rita Guérin avec ses quatre filles, pour aller entendre Tino Rossi, suivie par l’arrivée à l’entracte d’Édouard en travesti avec sa gang – des pages d’anthologie.

Je trouve que l’Histoire de la littérature québécoise de Biron et cie traite les Chroniques du Plateau-Mont-Royal de façon un peu cavalière en les présentant dans un chapitre intitulé « Des best-sellers », où Bourdieu surgit en deus ex machina pour condamner Tremblay à la « sphère de grande production » et, pire, en le mettant sur le même pied que Louis Caron, Marie Laberge, Noël Audet ou Arlette Cousture. Ce n’est pas sérieux. Les deux premiers tomes des Chroniques sont des chefs-d’œuvre. Après, ça fluctue, comme dans Des nouvelles d’Édouard, où les 30 premières pages – le meurtre d’Édouard devant le Monument national –  appartiennent néanmoins à la grande littérature.

Tremblay a employé tous les moyens à sa disposition, mêlé réalisme et fantastique (les trois sœurs invisibles sur le balcon) avec autant d’habileté que les plus grands. Le reste, la saga des Desrosiers, etc., m’ennuie un peu. Quelques bonnes nouvelles ici et là. VLB est plus vénéré, comme une sorte de mastodonte de notre littérature. Entre les deux, j’ai toujours eu le sentiment que Tremblay a été le plus fort. Il faut être patient pour lire jusqu’au bout un livre inégal comme La grande tribu. Tremblay n’a pas été audacieux, mais dans son registre il a fait tout ce qu’il voulait. À trop d’endroits, sa phrase est longuette et banale, et sans doute ce défaut de style lui vaudra, de la part des autorités académiques, le purgatoire pour longtemps.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s