Calepin

Sage et anxieux

Parole de sage ? ou au-delà de la sagesse ? Imre Kertész :

« J’essaie de lire des livres sages, mais ils m’énervent toujours davantage. La sagesse fait apparaître la vie pour ainsi dire comme une coutume, bien qu’on ne puisse s’accoutumer à la vie et que ce soit justement là que réside tout son charme, le seul qu’elle ait, à dire vrai. »

C’est un fait que, lorsqu’on lit un livre rempli de sages conseils sur la conduite de la vie, mettons La lettre sur le bonheur d’Épicure ou Les lettres à Lucilius de Sénèque, on finit par croire qu’il suffirait de bien comprendre quelques principes fondamentaux pour en finir une fois pour toutes avec l’anxiété – comme s’il y avait des trucs, comme si l’anxiété n’était pas au fond ce qu’il y a de plus naturel chez un être vivant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s