Calepin

Salon

Quelques-unes des personnes que Zweig et sa femme ont reçues dans leur maison de Salzbourg, au début des années 30, donc avant l'arrivée de Hitler au pouvoir : Romain Rolland.Thomas Mann. H.G.Wells. Hofmannsthal. Joyce. Valéry. Arthur Schnitzler. Ravel. Strauss. Alban Berg. Bruno Walter. Bartók. Toscanini. Entre autres.

Critiques

La fille de Souslov, de Habib Abdulrab Sarori

C’est la guerre atroce que se livrent au Yémen l'Arabie saoudite et les Houthis qui m'a attiré vers ce roman yéménite : destruction des égouts et des centrales électriques, épidémie de choléra, famine, suicides, enfants qui meurent chaque jour, plus de salaires versés à personne depuis des mois – et impossible de migrer. La situation… Lire la suite La fille de Souslov, de Habib Abdulrab Sarori

Notes de lecture

En lisant Le palais de la fatigue

Bijoux dans le recueil de nouvelles de Michael Delisle : « Sur le projet de son groupe, [mon frère] ne s'est ouvert qu'une fois, pour m'avertir qu'advenant la “Révolution” il ne pourrait rien pour ma mère et moi, et que nous serions probablement fusillés. Aucunement navré, son ton était professoral. » « Mon frère avait-il, quelque… Lire la suite En lisant Le palais de la fatigue

Critiques

Plusieurs romans de Douglas Kennedy

J’ai lu à la file une série de romans de Douglas Kennedy. Récits captivants, de vrais page-turners, autour d’histoires conjugales ou amoureuses où les couples se font et défont sur un arrière-plan tragique. Kennedy est un expert en rebondissements, capable de clore dix courts chapitres de suite sur des chutes qui renvoient le lecteur dans… Lire la suite Plusieurs romans de Douglas Kennedy

Notes de lecture

Karl Ove Knausgaard

Janvier-mars 2017 À propos de commentaires sur Mon combat (Mein Kampf) de Knausgaard glanés ici et là. D'abord, ce jugement incroyable de Pierre Assouline dans un Dictionnaire amoureux des écrivains. Dictionnaire amoureux… Son sophisme est éclatant comme un haïku : il appelle Knausgaard le Proust norvégien ; le juge en fonction de Proust ; le condamne sans appel. Sauf… Lire la suite Karl Ove Knausgaard

Critiques

Journal d’un étudiant en histoire de l’art, de Maxime-Olivier Moutier

On s’amuse et on s'instruit dans le roman de Moutier, dont l’action se passe autour de l’Université du Québec à Montréal. C’est en grande partie un cours branché sur l’art, comme si on ne s’était pas inscrit au cours et qu’il nous le résumait. Il part du fameux classique d’Ernst Gombrich, passe par des références pointues comme… Lire la suite Journal d’un étudiant en histoire de l’art, de Maxime-Olivier Moutier